Conférence de Nina Puech – le 19 Novembre 2018 – Son année d’échange au Japon

Ce 19 Novembre, les membres du Club se sont retrouvés à la villa Seren pour écouter la conférence de notre étudiante d’échange, Nina Puech, de retour du Japon.

 

 

Pour cette occasion, Nina avait revêtu le costume traditionnel nippon.

Voici ci dessous un résumé de son intervention :

Je m’appelle Nina Puech, j’ai 17 ans et j’habite à Capbreton. Lundi 19 Novembre, j’ai présenté aux membres du Rotary Club Hossegor Côte Sud des Landes une courte conférence récapitulative de mon année d’échange culturel au Japon, réalisée entre août 2017 et juillet 2018.

 

Durant cette année, j’habitais dans la ville d’Inazawa, dans la préfecture d’Aichi, au centre du Japon. J’étais scolarisée dans un lycée privé bouddhiste où les règles et les codes étaient très stricts comparés à ceux en France.  Apprendre le japonais était un vrai challenge pour moi, c’est pourquoi un groupe de professeurs volontaires m’aidaient régulièrement dans mon apprentissage. La vie lycéenne au Japon est rythmée par de nombreux événements religieux ou festifs et j’ai partagé avec beaucoup de plaisir ces moments avec mes camarades japonais.

ma classe japonaise

J’étais aussi entourée par mes nombreux amis étrangers venant de partout dans le monde et participant au même échange que moi dans des lycées différents. Nous nous retrouvions souvent lors d’événements organisés par le Rotary. J’ai beaucoup appris de leur pays et de leur culture lors de ces moments partagés et reste aujourd’hui toujours très proche d’eux.

 

mes amies étrangers

J’ai été accueillie par 4 familles d’accueil lors de cette année. Chacune s’est appliquée à m’aider dans mes études et à m’enseigner la culture japonaise. J’ai apprécié la diversité de ces familles dont l’histoire et les pratiques étaient toutes très différentes mais pour qui la tradition japonaise était toujours très ancrée. J’ai beaucoup appris de toutes mes familles.

 

 

Je retiens plusieurs choses de mon séjour au Japon. Tout d’abord, les normes sociales sont très différentes dans ce pays où l’honneur, le respect et la hiérarchie sont fondateurs. Les japonais sont très respectueux des règles. En tant qu’Européenne, j’ai trouvé que le Japon était un pays très codifié où la stigmatisation est souvent un frein à l’expression et à l’épanouissement des individus. J’ai beaucoup apprécié l’attention que les japonais portent aux phénomènes naturels. En effet, j’ai eu la chance de pouvoir m’extasier sous les couleurs flamboyantes des érables en automne, sous la délicatesse des fleurs de cerisier et  de prunier au printemps, et sur les rizières verdoyantes en été. Les japonais célèbrent tous ces éléments avec une sorte d’adoration et apprécient particulièrement la sérénité et la contemplation offertes par le milieu naturel. Finalement, le Japon m’est apparu comme un univers à part entière. En un an, j’ai effleuré cette culture qui m’a semblé impénétrable et fascinante pour l’esprit occidental. J’étais très honorée de découvrir ce pays à l’histoire et à la richesse culturelle remarquables, si exotique et raffiné.

Les cerisiers en fleurs

Cette expérience m’a permis de gagner en maturité et d’aborder une culture complètement différente de la mienne. Cette nouvelle ouverture m’a notamment permis de me questionner sur ma vision du monde et de la norme. Je garde d’excellents souvenirs de cette expérience qui m’a donné envie de découvrir encore plus de nouveaux pays.