Dubaï

Conférence statutaire de Colette Duboscq

Mardi 25 février à 19h à notre siège social à Capbreton

colette

Entrée dans notre club au printemps 2013, Colette a choisi, pour sa conférence statutaire,  de nous faire partager son fabuleux voyage à Dubaï. Ses commentaires sur cette civilisation et l’urbanisation de ce pays étaient illustrés par un diaporama et la projection de courts métrages avec aux commandes Jean-Marie. Nous saluons également les éclairages apportés par Henri qui faisait partie du voyage.

Dubaï, 10 millions d’habitants dont un million d’arabes, est constituée de 90 % d’immigrés de 150 nationalités différentes. Ce territoire des Émirats Arabes unis, situé en bordure du Golfe persique et adossé au désert de l’Arabie Saoudite était au XVIIIe siècle un port de pêche aux perles, puis port de commerce desservant tout le Golfe persique. Elle a été créée en bordure d’un bras de mer qui pénètre dans le désert et constitue ainsi un port naturel protégé à l’origine de l’activité maritime. Sur la crique, le quartier de Deira, est la ville d’origine. Il a conservé son caractère traditionnel et reste l’un des plus grands marchés de l’or au monde.

L’essor économique de Dubaï que l’on peut qualifier de révolution économique date de 1963, année de la découverte du pétrole. La famille AL MAKTOUM –famille régnante– comprenant le caractère provisoire de cette prospérité décide que les revenus du pétrole permettraient la reconversion complète de l’économie locale en la tournant vers un tourisme haut de gamme.

Urbanisation hors du commun

Le Burj Khalifa est la plus haute tour du monde avec 828 m de haut. Dubaï a mis à l’étude la prochaine tour de 1500 m de haut. Le monde entier travaille sur ce projet.

Le Burj-Al-Arab est le seul hôtel de 7 étoiles au monde. Avec son architecture en forme de voile, cette tour haute de 320 m, semble posée sur l’eau. Luxe et originalité sont assurés.

Le plus grand aquarium du monde, sur trois niveaux, 36000 poissons de toutes tailles et de toutes sortes évoluent.

La piste de ski Indoor, 400 m de long, avec un dénivelé de 80 m où pente douce et piste noire se côtoient.

Le Palm Jumeirah est un ensemble de constructions en forme de palmier. Ces îles artificielles sont entourées d’une digue et hérissées de petits immeubles où des maisons individuelles baignent dans une immense marina.

Les fontaines musicales lumineuses de Dubaï mall offrent un fabuleux spectacle son et lumière sur un bassin de plusieurs hectares tous les soirs entre 18 et 20h.

Tous ces centres d’intérêts sont reliés entre eux et au reste du monde par de monumentales infrastructures ultra modernes. Le port moderne en eau profonde facilite ses relations maritimes. L’aéroport colossal et luxueux abrite le siège de la fameuse compagnie Emirats que sa qualité situe parmi les 2 ou 3 premières mondiales -à ce jour première cliente d’Airbus pour les A380. De belles et larges routes constituent les voies de circulation empruntées par de grosses voitures ou 4/4 neufs ou récents. L’essence est à 0,30 €/litre et les taxis sont très bon marché. Le métro avec trois lignes principales sur lesquelles circulent des voitures rutilantes. Les gares où la courtoisie et la discipline des passagers y sont remarquables rivalisent de luxe et de propreté.

La vie à Dubaï

Nous pourrions penser que l’immigration massive entraîne des problèmes sociaux redoutables : il n’en est rien ! Il s’agit du droit des honnêtes gens à vivre en paix et en sécurité, tant pis pour ceux qui ne respectent pas la règle. Il est facile de vivre à Dubaï à condition de respecter scrupuleusement quelques règles simples. La drogue est proscrite. La consommation et la détention d’alcool sont tolérées mais l’ébriété en public vous amène directement en prison à Abu Dhabi.

La place de la femme est remarquable : elles ont le droit de se promener seules, de conduire, de diriger leur entreprise. Elles sont un élément important de l’économie dubaïote.

Pour résumer : l’ordre règne à Dubaï, mais au prix d’une soumission totale aux règles locales, tout le monde sachant que la police, pas très visible, est pourtant incontestablement présente.
Nous avons passé un bon moment et remercions notre intervenante. Nous avons eu le plaisir d’accueillir à cette soirée les conjoints, de nombreux invités, anciens rotariens et aussi amis de Colette et avons terminé cette soirée, autour d’un cocktail.